EPAL renforce la coopération à l’international

« Nous allons continuer à croître en nous concentrant encore plus sur les besoins du marché.  » C’est en ces termes que Robert Holliger, président de l’European Pallet Association e.V. (EPAL), a présenté les ambitions du plus grand pool de palettes au monde, lors du Symposium des palettes d’Hambourg qui s’est déroulé aujourd’hui. Parallèlement à l’élargissement du pool d’échange à d’autres pays d’Europe et au renforcement de son réseau international de titulaires de licence, l’EPAL prévoit d’introduire une nouvelle demi-palette (la « Düsseldorfer »).

« L’EPAL sera plus polyvalente, plus performante, et étendra considérablement son offre de services », a annoncé Robert Holliger. L’EPAL veut en outre intensifier sa collaboration avec les associations professionnelles, la grande distribution et les industriels. L’objectif est d’améliorer l’efficacité des processus au sein du pool d’échange ouvert des palettes par la mise en place de procédures standardisées, et d’améliorer la qualité. « Nous travaillons dans l’intérêt du marché et nous avons encore beaucoup d’autres projets », a souligné Martin Leibrandt (CEO). Parmi ces projets, il y a celui d’augmenter la pénétration sur les marchés européens et d’intégrer de nouveaux pays dans le pool d’échange des palettes. « Outre l’Autriche et la Hongrie, nous allons étendre nos activités à la République tchèque. Dans un deuxième temps, nous souhaitons nous impliquer plus fortement en Croatie et dans les pays scandinaves », a déclaré Robert Holliger.

L’EPAL lance la production de demi-palettes à trois semelles, dont la qualité est certifiée par un organisme indépendant
L’introduction de la nouvelle demi-palette EPAL à trois semelles, dont la qualité sera certifiée par un organisme indépendant, est prévue pour fin 2013/début 2014. Les activités de fabrication et de réparation sont soumises à une assurance qualité dont la société de contrôle indépendante Bureau Veritas assure l’homogénéité. Depuis le 1er janvier 2013, Bureau Veritas a déjà effectué près de 13 000 contrôles inopinés chez des titulaires de licence EPAL à travers l’Europe. Le changement de société de contrôle avait conduit l’UIC à mettre fin à sa collaboration avec l’EPAL à la fin de l’année dernière. Depuis le 1er août dernier, l’EPAL a déjà fabriqué 10 millions de palettes portant le marquage « EPAL dans l’ovale » sur les quatre dés extérieurs. Dans le même temps, la marque « EUR dans l’ovale » et les sigles des sociétés de chemins de fer nationales ont disparu. Les nouvelles palettes sont fabriquées et réparées sous licence exclusive de l’EPAL dans toute l’Europe.

« Nous sommes très satisfaits du travail de la société de contrôle indépendante Bureau Veritas. Les contrôles, effectués de manière inopinée auprès des titulaires de licence de l’EPAL, permettent de garantir l’excellente qualité des nouvelles europalettes marquées du logo « EPAL dans l’ovale » sur les quatre dés extérieurs », explique Robert Holliger.

L’échange des palettes EPAL portant le nouveau marquage se déroule sans heurts
Jusqu’à présent, les utilisateurs ont à peine remarqué le changement de marquage. « L’échanges des nouvelles palettes EPAL se déroule sans le moindre heurt. Environ 95 pourcent des quelques 1600 titulaires de licence de l’EPAL ont signé le nouveau contrat de licence et poursuivent la fabrication et la réparation des europalettes EPAL », a souligné le président. La rupture ou la scission du pool d’échange des europalettes que beaucoup redoutaient n’aura finalement pas eu lieu. « Nous voulons promouvoir l’innovation, garantir l’excellence de la qualité et la rigueur des contrôles », a souligné Robert Holliger.